Logo de l'excursion

Politique de consentement aux communications électroniques

Les communications électroniques sont un outil de communication essentiel utilisé par Field Trip Health and Wellness Ltd. ("le prestataire") et ses clients. Le prestataire a intérêt à (a) prévenir les communications inappropriées, ainsi que les activités illégales, et (b) protéger les informations confidentielles, les informations personnelles et les données personnelles. [1] et des informations personnelles sur la santé [2]. En outre, le prestataire s'engage à créer un environnement non discriminatoire et exempt de harcèlement.

Le prestataire gère des systèmes de communication électronique pour les communications entre les clients et le prestataire et son personnel, y compris, mais sans s'y limiter, le courrier électronique, le courrier vocal, les messages textuels, la messagerie instantanée, la vidéoconférence, les sites web, les portails web des clients et/ou les applications mobiles (les "services"). Le prestataire mettra en œuvre des moyens raisonnables pour protéger la sécurité et la confidentialité des informations envoyées et reçues au moyen des services.

Toutefois, en raison des risques décrits ci-dessous, le prestataire ne peut pas garantir la sécurité et la confidentialité des communications électroniques :

  • L'utilisation de communications électroniques pour discuter d'informations sensibles peut augmenter le risque de divulgation de ces informations à des tiers.

  • Malgré des efforts raisonnables pour protéger la confidentialité et la sécurité des communications électroniques, il n'est pas possible de sécuriser complètement les informations.

  • Les employeurs et les services en ligne peuvent avoir un droit légal d'inspecter et de conserver les communications électroniques qui passent par leur système.

  • Les communications électroniques peuvent introduire des logiciels malveillants dans un système informatique et potentiellement endommager ou perturber l'ordinateur, les réseaux et les paramètres de sécurité.

  • Les communications électroniques peuvent être transmises, interceptées, diffusées, stockées ou même modifiées à l'insu ou sans l'autorisation du prestataire ou du patient.

  • Même après que l'expéditeur et le destinataire ont supprimé les copies des communications électroniques, des copies de sauvegarde peuvent exister sur un système informatique.

  • Les communications électroniques peuvent être divulguées en vertu d'une obligation de déclaration ou d'une décision de justice.

Si le courriel ou le texte est utilisé comme outil de communication électronique, les risques suivants s'ajoutent :

  • Les courriels, les SMS et les messages instantanés peuvent plus facilement être détournés, ce qui accroît le risque d'être reçu par des destinataires involontaires et inconnus.

  • Les courriels, les SMS et les messages instantanés peuvent être plus faciles à falsifier que les copies papier écrites à la main ou signées. Il n'est pas possible de vérifier la véritable identité de l'expéditeur ou de s'assurer que seul le destinataire peut lire le message une fois qu'il a été envoyé.

Conditions d'utilisation des services :

Bien que le prestataire s'efforce d'examiner votre communication électronique et d'y répondre dans les meilleurs délais, il ne peut garantir que toutes les communications électroniques seront examinées et qu'il y sera répondu dans un laps de temps donné. Les services ne doivent pas être utilisés pour des urgences médicales ou d'autres questions urgentes. Contactez immédiatement le 911 si vous pensez être confronté à une urgence médicale. Ne comptez pas sur la communication par l'intermédiaire des services pour des besoins médicaux urgents.

Instructions pour la communication à l'aide des services

Pour communiquer en utilisant les services, vous devez

  • Limiter ou éviter raisonnablement d'utiliser l'ordinateur d'un employeur ou d'un tiers.

  • Informer le prestataire de tout changement d'adresse électronique, de numéro de téléphone portable ou d'autres informations de compte du patient nécessaires pour communiquer par l'intermédiaire des services.

Si les services comprennent le courrier électronique, la messagerie instantanée et/ou la messagerie textuelle, les dispositions suivantes s'appliquent :

  • la communication (par exemple, "renouvellement d'ordonnance"), et votre nom complet dans le corps du message.

  • Examiner toutes les communications électroniques pour s'assurer qu'elles sont claires et que toutes les informations pertinentes sont fournies avant de les envoyer au prestataire.

  • S'assurer que le prestataire est informé de la réception d'une communication électronique de sa part, par exemple en envoyant un message de réponse ou en autorisant l'envoi de "read receipts" (accusés de réception).

  • Prendre des précautions pour préserver la confidentialité des communications électroniques, telles que l'utilisation d'économiseurs d'écran et la protection des mots de passe informatiques.

  • Retirer son consentement uniquement par courrier électronique ou par communication écrite au prestataire.

  • Si vous avez besoin d'une assistance immédiate, ou si votre état semble grave ou s'aggrave rapidement, vous ne devez pas utiliser les services. Vous devez plutôt appeler le bureau du prestataire ou prendre d'autres mesures appropriées, comme vous rendre au service d'urgence ou à la clinique de soins d'urgence la plus proche.

Communications interdites

Les services e ne peuvent être utilisés pour transmettre, récupérer ou stocker sciemment toute communication qui est.. :

  • Discriminatoire ou harcelant ;

  • Dénigrer un individu ou un groupe ;

  • Obscène, sexuellement explicite ou pornographique ;

  • Diffamatoire ou menaçant ;

  • En violation de toute licence régissant l'utilisation d'un logiciel ;

  • En rapport avec les jeux d'argent ;

  • être utilisé à des fins illégales ou contraires à la politique de l'entreprise ou à ses intérêts commerciaux ;

  • Profane ou contenant des éléments répréhensibles ;

  • Logiciels ou jeux de divertissement ;

  • Une chaîne de lettres par courrier électronique ;

  • Une tentative d'imposer le spam aux gens ;

  • Un courriel dont les pièces jointes sont connues pour contenir un virus ;

  • Une "bombe électronique" : Un ou plusieurs messages électroniques envoyés de manière répétée à une adresse particulière sur le site d'une victime spécifique ou un message extrêmement volumineux à un ou plusieurs destinataires, transmis dans le but d'interférer avec l'utilisation par les destinataires des systèmes et services de communications électroniques ;

  • Une "attaque par déni de service" : La transmission d'un volume anormalement élevé de requêtes sur un réseau, ralentissant les performances d'un serveur au point de le rendre indisponible pour les utilisateurs ; ou

  • Contenu illégal ou piraté.

Ces activités sont énumérées à titre d'exemple et ne sont en aucun cas exhaustives.

[1] "informations personnelles" - "informations enregistrées concernant une personne identifiable". Voici quelques exemples : adresse du domicile, téléphone, adresse électronique ; sexe, âge, état civil, informations sur la santé, religion ; numéro d'employé, antécédents professionnels ; opinions, données financières et informations personnelles sur la santé.

[2] "Informations personnelles sur la santé (ISP) - Informations concernant une personne, vivante ou décédée, sous forme orale ou enregistrée. Il s'agit d'informations permettant d'identifier une personne et portant sur des questions telles que sa santé physique ou mentale, la fourniture de soins de santé à cette personne, les paiements ou l'éligibilité à des soins de santé pour cette personne, le don par cette personne d'une partie de son corps ou d'une substance corporelle, et le numéro de santé de cette personne. Les PHI peuvent être des informations concernant un médecin ou un autre prestataire de soins, un membre du personnel de l'hôpital, un patient ou un membre de la famille du patient. Les exemples de PHI comprennent le nom, le numéro de dossier médical, le numéro d'assurance maladie, l'adresse, le numéro de téléphone et les PHI liés aux soins d'un patient tels que le groupe sanguin, les radiographies, les notes de consultation, etc.

Le prestataire dispose d'une autorité discrétionnaire totale pour administrer et interpréter la présente politique. Les décisions du prestataire sont définitives, concluantes et contraignantes. Bien que le prestataire ait l'intention de maintenir la présente politique, celle-ci peut être modifiée, révoquée, suspendue ou résiliée à la discrétion du prestataire, à tout moment, pour quelque raison que ce soit et sans préavis. En outre, la présente politique n'est pas censée constituer un contrat.



Dernière révision : Février 2020